Après notre séjour au brésil, nous nous sommes dirigés vers l’Afrique du Sud en volant avec South African Airways. Après avoir traversé l’océan Atlantique, passé au-dessus de plusieurs pays d’Afrique noire et fait une escale à Johannesburg, nous sommes arrivés à Cape Town, en Afrique du Sud, un pays mythique, mystérieux et qui mérite d’être découvert !
 

 

Cape Town ou Le Cap,

UNE CAPITALE VIBRANTE

À notre arrivée, nous avons bien sûr été fascinés par la symbolique montagne de la Table, ou Table Mountain, qui trône tel un trophée au milieu des quartiers résidentiels du centre-ville. On peut en faire l’ascension en téléphérique et avoir, en son sommet, une vue panoramique époustouflante sur la Mother City et l’océan qui la borde ! Elle culmine à 1086 m d’altitude et sa superficie est de 3 km2. Cette montagne est d’ailleurs une des sept nouvelles merveilles de la nature !

 
 

Nous avons vite compris que cette ville, capitale de la province de Cape Town, est riche d’influences hollandaise, française, africaine, indonésienne et anglaise : que ce soit dans les quartiers, l’architecture des maisons et des bâtiments, la musique ou l’art, tout nous indique ici que plusieurs peuples se sont succédé et ont contribué à bâtir cette si belle ville. Nous nous sommes baladés à pied dans les différents quartiers. Celui de Bo Kaap, le quartier musulman, fut une belle découverte : ses petites maisons aux couleurs vives et chaudes et ses mosquées le rendent unique. Nous avons également beaucoup aimé le Victoria and Albert Waterfront, en bord de mer : vous pouvez y admirer les yachts, les hôtels luxueux, les cafés et restaurants, ou partir voguer vers Robben Island, où a été emprisonné Nelson Mandela. Vous pouvez vous promener dans la ville sans jamais ressentir de climat d’insécurité ou de racisme.

 

Nous avons été agréablement surpris par l’hospitalité sud-africaine : les hôteliers, les serveurs aux restaurants, les guides privés... tout le monde est souriant, attentif, prévenant et fait tout pour rendre notre séjour des plus authentiques et extraordinaires. Pour cette dernière étape de notre tour du monde, mon conjoint, toujours aussi romantique, a voulu me faire plaisir et a choisi parmi les établissements les plus exceptionnels et préférés des touristes.

 

 
 

Nous vous conseillons ainsi de loger au sein d’hôtels-boutiques, qui offrent une dizaine de chambres. Nous en avons testé deux, tout aussi exceptionnels l’un et l’autre. Dans le premier, situé dans une zone résidentielle, donc très calme, notre chambre et notre terrasse donnaient directement sur la Table Mountain : quoi de plus magique, au coucher du soleil, que de prendre une belle coupe de champagne tout en regardant les couleurs orangées se dessiner au-dessus de ce rocher ! 

Un soir, après être revenus de notre souper, nous avons retrouvé notre chambre illuminée par des dizaines de bougies allumées ici et là et un bon bain chaud… Charmant ! 

Notre autre hôtel-boutique se situait au bord de l’océan Atlantique. Une grande piscine à débordement nous permettait de nous rafraichir après nos journées d’excursions. Quel doux bruit que d’entendre les vagues se fracasser contre les rochers ! La décoration était très soignée et l’amabilité du propriétaire suisse nous permettait de nous y sentir comme chez nous.

Vous serez aussi charmés par les restaurants et la fine cuisine à prix doux. En effet, nous avons testé un des restaurants gastronomiques trois services les plus en vue du moment : la présentation des plats est soignée et délicate, la cuisine est inventive, et que dire du vin blanc sud-africain, sinon qu’il est exquis. Les prix sont très raisonnables et on y mange divinement bien !

 

 

Le Cap de Bonne-Espérance et Simon’s Town

 

Avec notre guide privé, nous nous sommes dirigés vers le cap de Bonne-Espérance. Situé à l’extrémité de la péninsule du Cap, il est considéré comme le lieu le plus austral de l’Afrique. Un paysage fabuleux se dessina alors devant nos yeux : les deux océans déchainés et bleu vif contrastaient avec les sentiers côtiers d’un calme olympien. Nous avons même croisé quelques autruches. Non loin de là, vous pouvez d’ailleurs visiter une des fermes d’autruches et en apprendre davantage sur leur élevage. En effet, nous sommes ici dans une réserve naturelle renfermant des centaines d’espèces d’oiseaux. 

 

Avec un peu de chance, votre guide trouvera pour vous une protéa, la fleur emblématique de l’Afrique du Sud. Empruntez le funiculaire pour monter au sommet du promontoire et profiter d’une vue panoramique à couper le souffle. Continuez votre promenade vers Simon’s Town, petit port et station balnéaire réputée pour sa colonie de manchots du Cap. En effet, empruntez une petite passerelle en bois et admirez les va-et-vient de ces pingouins entre la plage de Boulders Beach et l’océan. Vous pourrez ensuite vous balader dans la ville et contempler ses bâtisses coloniales et ses maisons victoriennes.

 
 
 

Escapade en safari

à la réserve sanbona

 

Nous avons terminé notre séjour par un safari dans une des réserves sauvages d’Afrique du Sud, Sanbona, située à trois heures de route du Cap et s’étendant sur 54 000 hectares. Le site est vraiment immense et dispose de trois types d’hébergement. Nous avions choisi le Tinley Manor, une ancienne ferme de fruits datant de 1898. Notre chambre était très spacieuse et un grand bain tombeau trônait au milieu de la pièce. Il faut bien comprendre la différence entre une réserve comme celle-ci et un parc animalier authentique, comme le parc national Serengeti, en Tanzanie. Au sein d’une réserve, le nombre de prédateurs est sans cesse compté : dès qu’il est trop imposant, certains prédateurs sont retirés et amenés dans une autre réserve, l’objectif étant de protéger un certain nombre de proies. En Tanzanie, il n’y a pas ce phénomène de contrôle ; les animaux sont laissés en liberté complète, effectuant librement leur migration. Le nombre d’animaux visibles dans une réserve est bien évidemment réduit : nous avons vu quelques girafes, quelques zèbres, quelques antilopes.

 
 
 

Bref, rien à voir avec les centaines de gnous ou les dizaines de troupeaux de zèbres observables en Tanzanie. Par contre, il est vrai que nous approchions de très près les animaux sauvages et que nous avons eu la chance immense d’apercevoir, à quelques mètres de notre jeep, cinq lions blancs, très rares et uniquement visibles dans ce coin de pays. Nous avons pu aussi voir de proche quelques rhinocéros. En Tanzanie, il est interdit de sortir de la jeep en plein milieu de la brousse. Ici, à Sanbona, un arrêt champagne est prévu : on descend alors tous de la jeep, et on déguste notre coupe au beau milieu de la savane.

Des safaris de nuit sont prévus, ainsi que l’observation des étoiles. Notre dernière nuit en safari fut féérique, dans notre pavillon, au milieu de la nature sauvage.

 
 
 
 
 
 

Qui sont les Huguenots ?

Ce sont les Français protestants, en conflit avec les catholiques, qui ont fui la France pendant les guerres de religion. En 1688, la Compagnie néerlandaise des Indes orientales a financé leur installation à Franschhoek (« le coin des Français », en néerlandais). Les vins d’Afrique du Sud sont d’ailleurs concentrés à 90% dans l’ex-colonie huguenote.

Un monument est érigé en leur honneur à Franschhoek : au fond d’un grand jardin trône un ensemble de trois grands arcs blancs, représentant la Sainte Trinité, surmontés d’un soleil et d’une croix, emblèmes des huguenots.


 

Et voilà, l’Afrique du Sud était la dernière étape de ce tour du monde fascinant. Nous avons donc parcouru 17 pays sur 5 continents et visité près de 55 villes en 6 mois. Nous sommes vraiment tombés amoureux de notre belle planète bleue ! Elle comporte mille et un visages et paysages exceptionnels. 

Nous nous préparons donc à rentrer dans notre petit chez-nous, à retrouver nos proches pour leur raconter ces mois d’aventure et de découvertes, avec mille et une images en tête. Mais on ne revient pas indemne d’une expérience hors du commun comme celle-ci…

À suivre dans notre prochain numéro !