Après avoir passé un mois et demi en Asie du Sud-Est, nous arrivons en Australie. Il fait très chaud et nous retrouvons vite nos repères de Nord-Américains : une ville moderne, cosmopolite et vivante, de hauts buildings en verre, une nourriture qui ressemble à la nôtre, une langue que l’on comprend. Mais on se rend vite compte que l’Australie, c’est bien plus que les kangourous qui surgissent de nulle part sur l’autoroute, la mer peuplée de requins, l’art de vivre à l’anglaise ou les aborigènes peinturés de toutes les couleurs.
L’Australie recèle de véritables trésors, dont l’Opéra de Sydney et la Grande Barrière de corail, tous deux inscrits au Patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO. Nous vous proposons ici un parcours pour découvrir la côte est de l’Australie et comprendre en quoi ces deux joyaux sont la fierté du pays des Aussies.
 

 

De Sydney harbour à Manly 

 

Le pont de Sydney est l’un des symboles de la ville. Il relie les rives nord et sud du port et est surnommé le «portemanteau». C’est le pont le plus large au monde et il possède la plus haute arche en acier. Si l’on n’a pas le vertige, on peut escalader cette belle structure métallique en enfilant d’abord une tenue grise de camouflage. Muni d’un harnais, on atteint le pilier sud-est et on marche à travers l’arche. Nous avons préféré traverser le pont à pied, très impressionnant aussi, car le panorama y est splendide. 

 

Les quais du port de Sydney offrent également un lieu de détente agréable : des restos tendance et invitants, des petits vendeurs à la sauvette, l’effervescence créée par les groupes de touristes, l’architecture moderne des bâtiments environnants ou les dizaines de bateaux attendant leurs passagers pour les amener voguer en mer. Nous avons pris l’un de ces bateaux et nous nous sommes rendus en moins de 30 minutes à Manly. 

Cette petite bourgade est un charmant havre de paix loin du tumulte de Sydney. Situé au bord de la mer, Manly est le repère des surfeurs et l'occasion pour nous de nous balader sur des kilomètres de plage. C’est également l’endroit idéal pour goûter les meilleurs fish and chips !

 
 

L’AUSTRALIE EN BREF ET INSOLITE

Capitale : Canberra
Superficie : 7 692 024 km² (Canada : près de 10 millions km²) 
Population : 23 millions d’habitants, 40 millions de kangourous, entre 40 000 et 100 000 koalas
Rang : 14e puissance mondiale et 2e pays le plus développé au monde
Principales villes : Sydney, Melbourne, Brisbane, Perth, Adelaide
Origines ethniques : 170 nationalités différentes
Langues parlées : l’anglais est la langue officielle, mais on dénombre plus de 200 langues dont les langues aborigènes et immigrantes
Principales religions : anglicans 20%, catholiques 25%, protestants 20%, bouddhistes 1,9%

Droit de vote : ici, c’est une obligation, celui qui ne vote pas paie une amende
Risque lié aux méduses Box Jellyfish : si vous êtes piqué par l’une d’elles, il vous restera environ 5 minutes avant de mourir
Morsures de serpents : 3000 par année Serpents : sur les 10 serpents les plus venimeux au monde, 8 vivent en Australie


Astuce des Lovers1327 : 
Installez-vous à tribord sur le bateau pour avoir la meilleure vue sur l’Opéra et, au retour, sur Harbour Bridge. Emportez votre serviette de plage, même si vous ne vous baignez pas : vous pourrez alors profiter pleinement, sur la plage, de la vue des vagues déferlantes et des surfeurs au torse nu. 


 
 

L’Opéra de Sydney

L’emblême de la ville 

 

L’Opéra de Sydney, inauguré en 1973 et classé au patrimoine de l’UNESCO depuis 2007, fait partie des oeuvres architecturales les plus importantes du XXe siècle. Une merveille ! Il est composé de trois groupes de coquillages entrelacés ou de voiles d’un bateau, selon l’interprétation, et abrite l’Opéra d’Australie, la Compagnie de théâtre de Sydney et l’Orchestre symphonique de Sydney. Participez à la visite guidée, en français, car c’est la meilleure façon de pénétrer au sein de cette institution et d’en connaître les secrets. On visite certaines salles, les coulisses, le parvis, les extérieurs, on y apprend que la toiture est composée d’environ un million de tuiles de céramique blanche et que sa construction a coûté 107 millions de dollars, ou encore que les tapis qui recouvrent la magnifique salle d’entracte étant mauves, Pavarotti refusa de se rendre à un cocktail organisé en son honneur avant l’une de ses représentations, car cette couleur était évocatrice de deuil et de mauvais présage pour lui. Vous aurez également peut-être la chance, comme nous, d’assister à une répétition de l’orchestre dans la grande salle : magique ! 

 

 

Après la visite, baladez-vous sur la promenade piétonne au bord de la baie pour mieux admirer de loin l’Opéra et prendre des photos. De nombreux restaurants-terrasses offrent des petits encas fort bons. Vers 18 h, présentez-vous à la billetterie de l’Opéra où vous trouverez à prix cassés des billets pour le soir même. C’est ainsi que nous avons eu la chance d’assister à Falstaff de Verdi. Nous étions aux premières loges ! Une soirée à l’Opéra reste encore une sortie coûteuse réservée à l’élite. Pour finir la soirée en beauté, retournez sur l’esplanade et dansez au rythme d’un des orchestres qui animent les terrasses des restaurants tous les soirs. 


Astuce des Lovers1327:
Avant le début d’une pièce ou d’un opéra, ou encore à l’entracte, prenez le temps de déguster une coupe de champagne sur le parvis intérieur. 


 
 

The Rocks

 

Imprégnez-vous du passé en vous promenant dans les ruelles sinueuses et pavées de ce quartier historique, le plus vieux de Sydney, aux maisons magnifiques en grès rouge du XIXe siècle. Autrefois repère des marins du port, il est aujourd’hui très prisé des touristes. Parcourez les différents petits musées et galeries d’art pour mieux comprendre son histoire. 

Puis continuez l’après-midi en découvrant les petites boutiques indépendantes : objets conçus et décorés par les aborigènes, artisanat local, articles en crocodile ou en peau de serpent, pulls et gants en laine d’alpaga… vous trouverez à coup sûr votre souvenir coup de cœur. 

 

QUAND PARTIR ?

Ici, les saisons sont inversées par rapport aux nôtres, et on observe des différences de climat d’une région à l’autre. Pour visiter l’ensemble du pays dans les meilleures conditions, partez entre septembre et novembre, au printemps austral. Le nord possède un climat tropical, avec une saison sèche et une saison humide, et les températures oscillent entre 22°C l’hiver et 30°C l’été. 

À visiter de préférence de juin à août. Le centre du pays est désertique, très chaud, sec le jour et froid la nuit. À visiter de préférence de juin à août. Le sud du pays a des hivers froids, surtout en Tasmanie, et des étés chauds. À visiter de décembre à février. 

 


 

Les Royal Botanic Gardens 

 

Sydney, c’est aussi une multitude de jardins et de parcs très bien entretenus avec leurs pelouses et leurs arbres coupés au millimètre près. Perdez-vous dans les allées des jardins botaniques sur près de 30 hectares derrière l’Opéra : vous y découvrirez de magnifiques plantes et arbres d’Australie, des serres aux fleurs tropicales extraordinaires, la roseraie enivrante et le Palm Cove, la plus belle collection de palmiers au monde. 


Coup de coeur des Lovers1327 : 
Dans des temps ancestraux, une croyance voulait que certains arbres étaient habités par des esprits et que l’on pouvait faire un voeu en les touchant ou en tournant autour d’eux trois fois dans un sens et trois fois dans l’autre. C’est de là que vient l’expression toucher du bois. Repérez un pin de Norfolk en plein cœur du jardin et faites un vœu!


 
 

Cairns, bord de port

 

 

Envolez-vous pour Cairns. Cette station balnéaire au climat tropical qui s’étend le long de la côte sur 52 km à la limite nord du Queensland est bien connue des amateurs de randonnée subaquatique et de plongée sous-marine à cause de sa proximité avec la Grande Barrière de corail et les innombrables îles et récifs. Imprégnez-vous de l’air marin en vous promenant sur l’esplanade, à pied ou à vélo, et admirez les bateaux et yachts privés, tous plus beaux et plus grands les uns que les autres. 

Rafraîchissez-vous dans l’immense piscine dans les petites rues commerçantes, à la recherche des dizaines de bureaux d’excursion (vérifiez bien les prix, ils varient d’une compagnie à l’autre en fonction des services et des extras offerts) ou d’un article de plongée qui pourrait vous manquer. Car ici, qu’on se le tienne pour dit, la plongée est reine et demeure l’attrait principal de Cairns !

 

 

 
 

Coup de coeur des Lovers1327 : 
Goûtez aux spécialités australiennes : nem de crocodile (très consommé dans le nord de l’Australie), filet de perche barramundi (poisson d’eau douce de grande taille), bâtonnets de crabe, steak de kangourou, fish and chips, pavlova, etc. 


 
 
 

Le plus grand ensemble corallien du monde, vu du ciel

 
 

La Grande Barrière de corail, classée au patrimoine de l’UNESCO depuis 1981, s’étend sur 2300km le long de la côte est du Queensland, plonge jusqu’à 2000m de profondeur, regroupe près de 3000 récifs et atolls, et compte 400 espèces de coraux, 1500 espèces de poissons et 400 espèces de mollusques ! 

Découvrez tout d’abord cette merveille de la nature en hélicoptère en optant pour un vol de 30 ou de 60 minutes. La vue est bien sûr imprenable et fascinante : ici et là, des îlots disposés dans l’océan bordés de dégradés de bleu tous plus beaux les uns que les autres, presque irréels. Le vol nous amène ensuite en plein coeur de la Grande Barrière de corail, sur une « plateforme », un centre flottant permanent avec tous les équipements nécessaires pour faire de la randonnée subaquatique et de la plongée. Nous avons opté pour la randonnée subaquatique… quelle expérience inoubliable ! Les fonds marins sont vraiment spectaculaires, avec leurs coraux vivants aux couleurs si vives, leurs étoiles de mer, leurs crabes, leurs mollusques…

 

Nous avons approché également une grande tortue de mer. Une petite escapade en bateau à fond de verre, avec un guide expérimenté, vous permettra d’en savoir plus sur la formation et la vie des coraux tout en restant bien au sec. Le retour sur la terre ferme peut se faire en hélicoptère ou en bateau. 

 


Astuce des Lovers1327 : 
Choisissez une journée où le vent n’est pas trop fort, car la mer sera moins agitée et les chances de bien admirer les coraux seront optimales. La période la plus propice à la découverte des eaux coralliennes se situe de mai à octobre. 


 
 

Dormir sur la grande barrière de corail

 

Partez à l’aventure pour deux jours en louant un bateau à voile et passez une nuit en pleine mer. Le nôtre accueillait cinq passagers et deux membres d’équipage. La traversée a duré environ 5 heures pour arriver à notre point de chute, l’un des récifs sauvages de corail les plus éloignés de Cairns.

Après avoir jeté l’ancre, nous avons eu droit à un petit cours rapide et accéléré pour pouvoir plonger en bouteille : aucun passager n’ayant son diplôme de la Professional Association of Diving Instructors (PADI), un membre de l’équipage, instructeur de plongée depuis 15 ans, nous a proposé de faire notre baptême avec lui.

Nous nous sommes donc lancés. Quels paysages de rêve que ces fonds sous-marins… impossible de s’en lasser !

Nous avons plongé à 12 mètres, puis à 20 mètres, toujours accompagnés de notre instructeur, et nous avons eu la chance de passer à travers les méandres de corail et de croiser de très près des tortues géantes, des poissons multicolores et même un requin. Sensations fortes garanties lors de cette excursion hors du commun. On se sent vraiment seul au monde dans ces profondeurs… Les repas sont préparés à bord par les membres de l’équipage, et c’est fort bon. Le matin, nous nous réveillons devant cette immensité paisible. Nous renfilons notre combinaison pour nous protéger de l’eau froide et des quelques méduses présentes, et nous repartons pour une dernière séance de plongée. Il est aussi possible de choisir un parcours d’îles en îles, bordées de plage de sable blanc et de palmiers, pour découvrir des sites pittoresques enchanteurs. 

 

 

 
 
 

Une journée à Palm Cove

 

Profitez de Palm Cove, une petite ville tranquille et en bord de mer, située à moins d’une heure de route de Cairns, occupée dès ses origines par les aborigènes. Vous serez alors plongé dans une nature incroyablement bien préservée et apercevrez la forêt tropicale juste au-dessus de la plage… Paradisiaque !

 

 

Vous trouverez de bons restaurants à la cuisine raffinée et vous profiterez des longues plages de sable blanc bordées de cocotiers, idéales pour faire de belles balades. En revenant vers Cairns, profitez d’une excursion originale et unique, un safari nocturne dans un zoo. Avec votre lampe torche, votre guide vous montrera comment repérer les créatures de la nuit australienne et discerner la Grande Ourse de la Croix-du-Sud et des autres constellations

 

 
 

Kuranda, le village au coeur de la forêt vierge 

 

Offrez-vous une belle balade à bord du petit train pittoresque qui mène jusqu’à Kuranda : vous escaladerez des montagnes, passerez à travers la forêt tropicale, découvrirez des cascades et une végétation des plus luxuriantes… Cette petite ville accueille depuis plus de 40 ans des artistes peintres, potiers, maîtres verriers et sculpteurs qui ont développé leur art pour le plus grand bonheur des touristes. Ne manquez pas la visite du BirdWorld où vous serez dans une grande serre avec des milliers de papillons tropicaux. Votre escapade se terminera en beauté avec un retour en téléphérique. 


Coup de coeur des Lovers1327 : 
Faites un tour au Jardin des koalas où vous aurez l’occasion d’en prendre un dans vos bras. Ils sont très tranquilles et si doux !


 
 

L’Australie est un vaste pays aux facettes multiples et originales. Un circuit express comme celui-ci permet d’en découvrir une partie intéressante. Mais ce pays gigantesque mérite d’autres visites complémentaires. Découvrez les Territoires du Nord avec la spectaculaire formation géologique d’Uluru et Alice Springs, la Gold Coast, à l’est, pour ses spots de surf exceptionnels, le Sud avec ses lacs salés, ses massifs, sa région viticole, l’Ouest avec ses déserts, ses forêts et ses plages de sable blanc, et la Tasmanie avec ses régions sauvages, ses villes historiques… et son diable en voie d’extinction!