Les premières images qui nous viennent en tête lorsqu’on évoque Dubaï ou les Émirats arabes unis sont immanquablement les dunes à perte de vue, les troupeaux de chameaux avançant dans le désert, les cheikhs en tenue traditionnelle, l’activité bouillonnante dans les allées étroites des souks ou encore la dégustation de thé en fin de journée. Mais Dubaï a bien plus à offrir. Destination très prisée des touristes nord-américains et occidentaux, principalement de janvier à mars, en raison d’une température idéale pour fuir l’hiver (entre 20 et 30 °C), Dubaï permet un éveil de tous les sens. Entre modernité et tradition, excentricité et classicisme, la ville la plus peuplée des Émirats arabes unis avec ses 2,1 millions d’habitants, fascine et gagne à être découverte !
 

 

Des projets toujours plus impressionnants

 

Fondée au 18e siècle, Dubaï est une ville modeste et isolée du monde. Ce n’est que depuis le milieu du 20e siècle qu’elle a attiré les regards et les fonds internationaux. De grands constructeurs arabes élaborent des projets hôteliers et résidentiels fous et démesurés pour faire de Dubaï une des principales destinations mondiales du tourisme de luxe et des affaires.

Durant votre séjour, vous pourrez monter au sommet de la plus haute tour du monde, la Burj Khalifa, avec ses 828 mètres de haut et ses 163 étages offrant principalement des résidences de luxe, des bureaux et un hôtel. Vous serez, en quelques secondes, propulsé au 124e étage pour admirer une vue panoramique époustouflante des plus belles constructions de la ville. Pensez à y aller tôt le matin (et réservez vos billets sur le Web pour éviter la file), car très vite en journée, les vents de sable se lèvent et la vue est alors moins dégagée. De même, allez prendre un thé et un verre de champagne (pour environ 100 $) au Burj Al Arab, un hôtel sept étoiles qui est devenu l’emblème de Dubaï. Telle une voile déployée, ce magnifique hôtel trône sur la plage, comme un trophée sorti de l’eau : sa construction a même été réalisée de manière à ce que son ombre ne couvre jamais la plage ! Certains matchs de tennis de tournois internationaux se déroulent même sur son toit. 

 

Bien sûr, une visite s’impose à Palm Jumeirah, un des trois ensembles d’îles aménagées en forme de palmier géant. Les résidences, les commerces, les attractions touristiques, les infrastructures de transport… tout a été construit pour le bien-être de ses habitants. Un autre projet qui avait bien débuté est l’archipel The World, un ensemble d’îles construites de toutes pièces, et vendues entre 15 et 50 millions de dollars. Mises ensemble et vues du ciel, elles représentent un planisphère avec chaque continent. Mais la crise économique a frappé le projet de plein fouet et il est pour le moment arrêté.

 

 
 

Une des capitales du magasinage

 
 

En effet, à Dubaï, vous trouverez votre bonheur dans l’un des nombreux centres commerciaux et souks de tous genres. Préférez le Dubaï Mall, le plus grand centre commercial au monde, avec ses 1200 magasins et ses 200 restaurants : vous pourrez vous balader avec vos emplettes sur le Runaway. On se croirait en plein défilé de mode ! Visitez notamment son aquarium, le plus imposant au monde avec ses 33000 animaux vivants, et le souk Al Bahar, représentant un marché traditionnel arabe. Vous pouvez aussi aller magasiner au Mall of the Emirates, qui offre pas moins de 500 boutiques. Si vous êtes amateur de ski, vous pourrez même faire une petite descente au Ski Dubaï, une piste de ski intérieure de 400 mètres de longueur, située tout à côté du Mall of the Emirates.

 

 
 

Les plages au coeur de la ville

 

Quoi de mieux pour se rafraichir qu’un après-midi de détente à la plage, au bord de l’eau cristalline ? Dubaï offre en effet de nombreuses plages privées et publiques. La Jumeirah Beach est la plage préférée des expatriés, nichée au coeur d’un parc de 13 hectares. Après avoir traversé des aires de jeux et de barbecue, approché quelques chameaux et poneys, franchi un petit pont en bois, vous vous retrouverez sur l’une des plus belles et agréables plages de Dubaï. L’entrée vous coûtera environ 1,50$.

 

Ou alors, faites-vous prendre en photo avec en arrière-plan la Burj Al-Arab, depuis la plage Umm Suqeim Park Beach. Ce panorama unique a fait la renommée de cette plage au sable fin. Vous pourrez aussi y pratiquer le surf. Enfin, la  plage JBRest très aimée, car elle est entourée de nombreux restaurants et magasins, histoire de continuer son expérience de magasinage après un bon bain de mer.

 
 
 
 
 

Croisière à bord d’un dhow

 

Pour une soirée romantique, offrez-vous une délicieuse balade à bord d’un dhow, un bateau traditionnel construit en bois et qui était, il y a déjà plus de 1000 ans, utilisé pour la pêche et le cabotage côtier. Les dhows servent aujourd’hui au transport de passagers, d’animaux et de marchandises. 

Ils possèdent un ou plusieurs mâts qui retiennent chacun une voile de forme trapézoïdale, nommée « voile arabe ». Préférez une balade en soirée, car vous pourrez admirer les magnifiques illuminations de la ville tout en dégustant un repas typique à bord.

 

 
 

Le mode de vie des Émiratis

 
 
 

En circulant dans les rues de Dubaï,dans les centres commerciaux et dans votre hôtel, vous croiserez sûrement des Émiratis, les natifs des Émirats arabes unis, très minoritaires dans leur pays (environ 11% seulement). Les femmes sont facilement reconnaissables par leur abaya noire, et les hommes, à la dishdasha, la robe blanche traditionnelle.

 

 Ils ont aussi un penchant pour les parfums forts, à base de musc ou d’ambre.  C’est la raison pour laquelle certaines grandes marques de parfumerie, telles qu’Yves Saint-Laurent ou Armani, créent chaque année des parfums qui leur sont destinés. Ils vivent dans des quartiers bien à eux et ne se mélangent pas aux immigrés. Ils perpétuent les traditions ancestrales, comme les courses de chameaux ou la fauconnerie.

 

 
 
 

D’autres villes à découvrir près de Dubaï

Sharjah, la perle du golfe (15 km de Dubaï)

On aime :

On visite :

  • Le riche patrimoine culturel de la ville
     
  • Le marché iranien et la Maison d’art créatif
  • Le Fort Al Hisn
  • Les rives du canal
Abu Dhabi, capitale des Émirats arabes unis (130 km de Dubaï)

On aime :

On visite :

  • Son calme et ses jardins luxuriants
     
  • Les îles Saadiyat
  • L’île de Yas, où a été construit le circuit de formule 1 et Ferrari World
  • La grande mosquée Cheikh Zayed, une des plus grandes mosquées au monde et une des plus belles et extravagantes : 82 dômes, 4 minarets, 1 054 colonnes de marbre incrustées de pierres précieuses
Al Ain, la ville Oasis (130 km de Dubaï)

On aime :

On visite :

  • Ses nombreuses oasis et ses traditions ancestrales
     
  • Le marché aux chameaux et ses négociants
  • L’eau de guérison au pied des montagnes
  • Le Musée national d’Al Ain pour comprendre les mécanismes de vie dans le désert

 

Safari et fauconnerie

 
 

Promenez-vous, le temps d’une demi-journée, en 4x4 dans le désert, au milieu des dunes dorées. Vous aurez peut-être la chance d’apercevoir un oryx ou une gazelle égarée…Joignez-vous ensuite à un camp arabe traditionnel pour déguster un repas typique, assis confortablement sur des tapis arabes recouverts de coussins et de tables basses. Profitez du coucher de soleil, puis du ciel étoilé en fin de soirée… Des moments magiques au milieu du désert ! 

Une autre activité pratiquée dans le désert et un sport pratiqué depuis plus de 4000 ans est l’art de la fauconnerie, inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Autrefois pratiquée par les Bédouins qui cherchaient à se nourrir et utilisaient les faucons pour chasser leur repas, la fauconnerie est aujourd’hui le sport des riches Émiratis. En effet, un faucon coûte de 3000 $ à 35 000 $, et les soins peuvent s’élever à 2000$ par mois. 

 

Il existe d’ailleurs un hôpital dédié aux faucons, situé à Abu Dhabi, où travaillent les meilleurs médecins américains : des tours guidés y sont organisés pour permettre aux touristes d’en savoir plus sur cet art et ces animaux.

La période de chasse se déroule d’octobre à mars, durant laquelle de nombreux festivals et compétitions sont organisés. On compte près de 20 000 faucons et 500 fauconneries, aux Émirats arabes unis. Il faut environ de 2 à 4 semaines pour dresser un faucon : celui-ci doit s’adapter et reconnaitre la voix de son maître pour effectuer les vols les plus rapides possible. Un faucon peut d’ailleurs voler aussi vite qu’un avion de chasse, atteignant parfois les 300 km/h.

 

CARTE D’IDENTITÉ

Meilleure période pour visiter Dubaï : De novembre à avril, où la température avoisine les 30 °C (en été, le thermomètre monte jusqu’à 50 °C). 

Visa : Pour les Canadiens, aucun visa préalable n’est requis. À votre arrivée, un visa de 30 jours sera apposé sur votre passeport. 

Sécurité : Dubaï est une ville sécuritaire pour les hommes et les femmes voyageant seuls. Le lundi, certaines plages sont même réservées aux femmes. La priorité leur est généralement donnée dans les bureaux de poste, les banques ou les postes de police. 

Vaccin : Aucun vaccin n’est requis. 

 

Tenue vestimentaire : Pour visiter les mosquées, les femmes doivent se couvrir les jambes, les bras et la tête, et les hommes doivent porter des pantalons longs. 

Alcool : L’alcool est autorisé, à Dubaï. Vous pourrez en boire dans votre hôtel ou dans les restaurants, sauf durant les jours fériés. Il est taxé à 30%. 

Monnaie : Le dirham des Émirats arabes unis, qui équivaut à 0,33 $ canadiens (au 25 janvier 2015). 

Langue : L’arabe est la langue première,mais l’anglais reste largement parlé.


 
 
 

Vous l’aurez compris, Dubaï est la ville des folies, où tout semble possible, et où de nouveaux projets encore plus grandioses et excentriques verront le jour. Construite pour être le New York ou le Hong Kong arabe de demain, Dubaï mérite qu’on la découvre sous toutes ses coutures et toutes ses traditions. Elle vous fascinera à coup sûr !